Les origines

Silver LambkinLe nom de la race fait référence à la Perse, région d’origine du chat persan, à la frontière de la Turquie et de l’Iran. Ce serait un descendant de l’Angora Turc, qui lui aurait transmis le gêne du pelage à poils longs.
L’explorateur italien Pietro della Valle aurait ramené en Italie des chats à poils longs dès le XVIème siècle. Il se serait reproduit et serait devenu vite apprécié des femmes de la bourgeoisie. Nicolas-Claude Fabri de Peiresc, conseiller au parlement d’Aix en Provence, l’aurait introduit en France au début du XVIIème siècle.
Le persan fût ensuite travaillé dans le courant du XIXème, principalement en Angleterre où les croisements firent apparaitre les couleurs fondamentales que l’on connait aujourd’hui.
C’est au cours de ces travaux que le persan Chinchilla apparut vers 1880, issu du croisement d’une persane silver tabby et d’un persan smoke. L’éleveuse, madame Valence, recroisa ensuite une femelle issue de cette portée avec son père. Elle donna naissance à un chaton de sexe masculin qui fut nommé « Silver Lambkin ». Sa fourrure argentée fit penser au Chinchilla, ce petit mammifère d’Amérique du sud à la fourrure très renommée et très rare. Le premier persan « Chinchilla » était né. ChinchillaIl eut beaucoup de succès dans les expositions félines, notamment à Londres en 1888 au « Crystal Palace », où « Silver Lambkin » fut présenté comme le fruit d’un mariage génétique réussit. Il vécut longtemps et eu une grande descendance. Sa dépouille fut léguée au musée d’histoire naturelle de Londres, où il y figure encore.
La petite fille de la reine Victoria eut également plusieurs spécimens qu’elle exposa. C’est ainsi que le persan Chinchilla fit son entrée dans l’aristocratie féline. Très photogénique, il véhicule l’image du chat de luxe par excellence, et figure dans de nombreux films ou publicités.
On trouve moins de trace de l’apparition du golden shaded, mais de nombreuses personnes s’accordent à dire que ce serait une couleur très récente issue du croisement du persan chinchilla et du persan brown tabby. Son arrivée en France remonte aux années 1980.
Sources :
• Nadège DEVAUX, « Le persan Chinchilla » aux éditions Le Jour
Wikipedia